Bunzl France trie et revalorise ses déchets avec Paprec

26/12/2022 - Bunzl France

En 2022, nos filiales ont mené une consultation pour confier la collecte et la revalorisation de leurs déchets à un acteur unique. A l’issue de cet appel d’offres, le groupe Paprec, leader français du recyclage, a été retenu.

221219_Bunzl_TratementDéchets-01 copie

La méthode des “5 flux”

La politique déchets de nos filiales s’inscrit dans la logique des “5 flux”. Depuis juillet 2016, la loi impose en effet aux professionnels d’une certaine taille de trier 5 types de déchets dans des contenants dédiés. Figurent parmi les 5 flux : le papier (et carton), le métal, le plastique, le verre et le bois. L’obligation s’applique quel que soit le prestataire de collecte, acteur privé ou service municipal.

Dans le cadre de leur activité logistique (et dans une moindre mesure sur les sites de bureau), les filiales Bunzl France génèrent un volume conséquent de déchets, liés aux opérations de conditionnement et déconditionnement (emballages, palettes…) et à l’usure du matériel (racks, véhicules…). Nous estimons notre volume de déchets à plus de 1.300 tonnes par an.

Ne font pas partie des 5 flux les déchets signalés “dangereux”, principalement issus de la distribution de produits d’hygiène (désinfectants, aérosols…). Ces derniers font l’objet d’un traitement à part, à la fois en matière de stockage et de fin de vie.

Paprec, acteur majeur de l’économie circulaire

Dans le cadre du déploiement de ce nouveau marché avec Paprec, l’ensemble de nos sites vont être équipés de matériels pour la collecte et le tri des déchets. Les déchets seront ensuite collectés et revalorisés : soit recyclés, pour les matériaux qui peuvent bénéficier d’une nouvelle vie, soit utilisés sous forme de combustible (valorisation énergétique) pour les déchets non-recyclables.

En outre, la valeur ajoutée de Paprec se situe dans sa capacité à piloter au quotidien la production de déchets. A travers la plateforme en ligne MyPaprec, il sera possible de mesurer au quotidien l’évolution de nos déchets et d’apporter les mesures correctrices si nécessaire. Car s’il est vertueux de revaloriser nos déchets, il est encore mieux de les réduire sur le long terme !

Les déchets, poste important de notre bilan carbone

Afin de mesurer et d’agir sur son empreinte carbone, le Groupe Bunzl utilise la méthode des “3 scopes” (ou périmètres). Cette méthode, largement reconnue au niveau mondial (GHG Protocol, ISO 14064…), classe les émissions de gaz à effet de serre en 3 grandes sources :

  • Scope 1 : les émissions directes, comprenant notamment l’utilisation de carburants (flotte interne) et combustibles (chauffage).
  • Scope 2 : les émissions indirectes liées à l’énergie, correspondant essentiellement à l’utilisation d’électricité.
  • Scope 3 : les autres émissions indirectes, générées par les opérations d’achat et de sous-traitance (dont le transport externe) ainsi que par la production de déchets.

Les déchets s’inscrivent dans le scope 3 car ils sont directement et indirectement générateurs de gaz à effet de serre. En rationalisant la collecte et en systématisant leur revalorisation, les filiales contribuent donc à réduire leur empreinte carbone.


En ce moment