Promouvoir une économie circulaire

L’insertion de Bunzl au sein d’une économie circulaire, depuis la sélection des produits jusqu’à leur fin de vie, a été identifiée comme l’un des 4 objectifs prioritaires de Bunzl plc en matière de développement durable. Dans de nombreux pays, cet engagement interpelle la distribution d’emballages à base de plastiques, activité dans laquelle Bunzl est particulièrement présent. En France, cette activité est moins représentée, mais le plastique n’en est pas moins présent dans certaines de nos gammes, comme les arts de la table, par exemple.

Equipe_Plastic_Odyssey

Au-delà de la question du plastique, nous avons la conviction que notre valeur ajoutée de distributeur se situe dans la sélection de produits respectueux de la planète, et dans certains services favorisant une limitation de la consommation et une revalorisation des déchets.

Il ne s’agit ni d’une révélation soudaine, ni d’une mode passagère : au plus fort de la crise sanitaire de 2020, quand beaucoup d’observateurs annonçaient un retour en grâce du plastique, seul matériau capable à leurs yeux d’allier des prix bas, des volumes quasi-illimités et des propriétés sanitaires irréfutables, Bunzl réaffirmait cette vision : non seulement la crise n’allait pas entraver la révolution verte, mais elle allait l’accélérer.

Réduire la pollution plastique

En tant que distributeurs de référence sur des produits aussi variés que l’art de la table, la chaussure de sécurité ou les EPI à usage unique (masques, gants…), tous susceptibles de contenir du plastique, nos sociétés font désormais valoir leur expertise des différents plastiques. Soit en allant sourcer des matériaux recyclés et recyclables, quand le plastique continue à offrir les meilleures qualités d’usage (comme pour les sacs à déchets, par exemple), soit en sélectionnant des matériaux bio-sourcés quand ces alternatives proposent des qualités proches ou équivalentes. 

produits_responsables

Comatec, qui intervient dans la distribution de vaisselle éphémère à tous les types de restauration, offre un bel exemple de l’expertise acquise dans les matériaux responsables.

Notre filiale de Carcassonne a construit son offre autour de l’alternative suivante : soit des produits à base de plastiques recyclés et recyclables, produits de manière responsable en France ou en Europe, soit des produits à base de matières bio-sourcées, d’origine végétale (sucre de canne, cellulose, carton, palmier, bois français, etc.).

Dans tous les cas, Comatec va au-delà de son rôle de distributeur en intervenant dans le processus d’éco-conception, aux côtés de ses partenaires fabricants.

boite zero dechet

Si le plastique reste parfois la norme pour certaines gammes de produits (les gants dans le secteur médical ou l’agro-alimentaire, par exemple), nous pouvons en revanche réduire la pollution plastique et alimenter une économie circulaire en offrant des solutions de récupération et de revalorisation des déchets.

Nos filiales développent aujourd’hui des partenariats avec des acteurs du retraitement, adaptant la réponse selon les types de déchets.

France Sécurité, par exemple, a choisi de mettre en place la Boite Zéro Déchet, une solution de recyclage qui a vocation à  « recycler le non-recyclable » (en particulier les EPI à usage unique), en partenariat avec l’opérateur TerraCycle®.

Les boites zéro Déchet offrent une solution aux déchets dits « difficiles à recycler ». Ils sont orientés vers une filière de retraitement qui leur donnera une nouvelle vie sous la forme de produits d’usages courants (bancs, revêtements de sols, etc.).

Revaloriz by PLG_Logo

En octobre 2021, dans la foulée d’un “World Clean Up day” (journée mondiale de ramassage des déchets) particulièrement suivi dans l’entreprise, PLG a lancé Revaloriz, un nouveau service invitant ses clients à contribuer activement à l’économie circulaire. A travers Revaloriz, PLG propose un accompagnement de A à Z pour le tri, la collecte et la revalorisation de la plupart des déchets plastiques. Le service couvre à ce jour les emballages plastiques souillés (comme les bidons de lessive, par exemple), les aérosols, les masques à usage unique ou encore les essuie-mains.

Outre l’organisation de la collecte et le transfert vers les différents centres de revalorisation, Revaloriz intervient à chaque étape du dossier : audit initial, mise en place de collecteurs dédiés, suivi des déchets dangereux, régularisation des certificats ou encore outils de communication. Il s’agit d’apporter au client professionnalisme et sérénité, dans un contexte où la réglementation évolue souvent, avec des contraintes administratives ou techniques parfois difficiles à appréhender. 

« L’éco-scoring » des produits

Au-delà de la seule question du plastique, une démarche plus systématique est initiée par certaines de nos entités pour mesurer l’impact réel des produits dans leur consommation de ressources naturelles : la nature de leurs composants, bien sûr, mais aussi la consommation en eau ou en énergie. Quelle est la part de matière d’origine naturelle et renouvelable ? D’où provient l’énergie consommée lors de la fabrication ? De l’eau est-elle puisée puis rejetée dans l’écosystème ? A noter que les éco-scores considèrent à la fois le produit en tant que tel et son emballage. 

L’intérêt de ces outils d’éco-scoring est de proposer une grille d’analyse unique, basée sur des éléments factuels ou chiffrés et approuvée par des professionnels de la certification (Ademe, agences de certification…). Nos clients disposent ainsi d’une information transparente et indépendante sur la qualité environnementale réelle des produits qu’ils achètent. Nous pouvons ensuite les accompagner dans l’amélioration continue de leur empreinte écologique, en les orientant vers des gammes plus vertueuses. La vertu de l’éco-score joue aussi auprès des fabricants, qui sont incités à repenser la composition des produits et leurs modes de production. 

Planetscore

Planetscore

Chez Comatec, le Planetscore s’adresse à l’ensemble des produits en arts de la table éphémère : vaisselle et verrerie, couverts, nappes et serviettes, plateaux-repas…

Chaque produit est noté sur une échelle de 5 lettres (de A à E), sur la base de 10 critères de développement durable : le mode d’extraction des composants du produit, la recyclabilité, compostabilité ou encore l’empreinte carbone. Parmi les produits classés « A », on trouvera par exemple l’ensemble de la gamme Wood Box, dont le bois est issu de forêts françaises éco-gérées et transformé France. Au sein de la classe « E », en revanche, on trouvera les matériaux plastiques non-recyclables, ou ceux dont l’empreinte carbone est particulièrement mauvaise, en raison du lieu de transformation ou du développement insuffisant de la filière de recyclage. 

Dans le domaine de l’hygiène professionnelle, PLG a mis en place un eco-scoring pour l’essentiel de son offre de produits (près de 50 fournisseurs dont les références ont été intégralement mesurées !). Les critères de notation sont proches de ceux utilisés dans le Planetscore de Comatec (Composition du produit, recyclabilité et fin de vie, bilan carbone…), mais un peu plus nombreux, compte tenu de la diversité des gammes de produits (durée de vie, risque pour l’utilisateur…). Afin d’épouser au mieux les spécificités de chacune des grandes catégories de produits (chimie, ouate, sacs à déchets, matériel électrique…), la pondération des critères varie selon la catégorie : par exemple, le risque pour l’utilisateur et la concentration du produit seront des critères sur-pondérés en chimie. 

Chez Comatec comme chez PLG, les éco-scores sont le fruit d’une expertise pointue des produits et constituent une véritable valeur ajoutée délivrée au client. Ils aident aussi nos acheteurs à identifier les bons fournisseurs et à accompagner ces derniers dans leur transition environnementale. 

La réduction de nos déchets

Nous appliquons enfin les vertus de l’économie circulaire à nos propres opérations, en réduisant, triant et revalorisant nos déchets, que ce soit dans nos bureaux ou nos entrepôts.


En ce moment