Réduire l’empreinte carbone

Le groupe Bunzl reconnaît que ses opérations de distribution, à l’instar de toute activité économique, émettent du dioxyde de carbone, contribuant ainsi à la rupture de l’équilibre naturel entre production et élimination du CO2. Conscient de cette responsabilité, le groupe a défini la réduction de l’empreinte carbone et la lutte contre le réchauffement climatique comme l’une de ses quatre priorités au niveau mondial. En France, les filiales Bunzl sont engagées dans des actions concrètes pour honorer cette ambition.

Les filiales Bunzl France se sont dotées d’outils de suivi pour mesurer leur consommation énergétique (carburant, gaz, électricité) et donc vérifier la réduction de leurs émissions. Ce contrôle se fait sur une base mensuelle, ce qui permet de donner l’alerte si une surconsommation est décelée.

Bunzl-illus220822-26

Le Groupe Bunzl utilise la méthode des “scopes 1, 2 & 3” pour mesurer son bilan carbone. Cette méthode, largement reconnue au niveau mondial (GHG Protocol, ISO 14064…), classe les émissions de gaz à effet de serre en 3 grandes catégories correspondant à différents niveaux opérationnels de l’entreprise :

  • Scope 1 : les émissions directes, comprenant notamment l’utilisation de carburants (flotte interne) et combustibles (chauffage…).
  • Scope 2 : les émissions indirectes liées à l’énergie, correspondant essentiellement à l’utilisation d’électricité.
  • Scope 3 : les autres émissions indirectes, générées par les opérations d’achat et de sous-traitance (dont le transport externe) ainsi que par la production de déchets.
BUNZL- 413

Réduire la consommation électrique

Même si la production d’électricité en France est largement décarbonée (en raison de la part du nucléaire), Bunzl France et ses filiales veillent à ce que les bâtiments et entrepôts soient plus sobres en matière de consommation électrique, à travers différentes actions : 

  • changement d’éclairage avec une meilleure performance énergétique (ampoules à décharge haute intensité, tubes fluorescents et LED)
  • renouvellement des chargeurs de batterie des véhicules de manutention (investissement dans du matériel à haute performance énergétique)
  • dispositifs de détection de présence, n’éclairant que les allées enregistrant un passage (allumage et extinction effectués de manière progressive)

Ces dispositifs sont particulièrement efficaces pour réduire la consommation d’énergie, comme le démontre le nouveau site de Comptoir de Bretagne à Rennes (Pacé), désormais la 3e plus grande plateforme de Bunzl en France (9 700m²).

La voie de la digitalisation

Bunzl France initie de nombreux projets de digitalisation et soutient toute initiative émanant de ses filiales, convaincu que la dématérialisation des échanges profite autant à la qualité du service (rapidité, réduction des erreurs, traçabilité…) qu’à la santé de la planète, en réduisant la consommation de papier et les déchets. 

La digitalisation s’applique à tous les échelons de la relation commerciale, de la prise de commande (applications de e-commerce, EDI…) jusqu’à la preuve de livraison. Elle a été étendue à la plupart des processus internes dans certaines filiales (gestion du compte client, gestion des litiges, recouvrement…) et fait aujourd’hui l’objet d’investissements conséquents au sein de la Supply chain (gestion informatisée des entrepôts ou du transport, par exemple). 

Repenser le transport

À travers des investissements conséquents 

En proposant un service de livraison sur mesure, Bunzl a fait du transport l’une de ses grandes forces commerciales. Or, le transport (routier, aérien ou maritime) est l’un des contributeurs principaux de CO2 d’origine humaine, en raison de la combustion de matières fossiles. 

Loin de penser que la qualité de service s’oppose à l’ambition environnementale, les filiales de Bunzl France sont aujourd’hui engagées dans une évolution de leur offre de transport, (qu’elle soit exécutée par une flotte interne ou par des transporteurs partenaires).

Aujourd’hui, l’ensemble des véhicules répondent aux normes Euro IV et Euro V, qui fixent une limite à l’émission de polluants atmosphériques.

A travers ses sociétés Hedis et PLG, Bunzl France dispose de moyens de livraison qui lui sont propres. Cette flotte interne, qui représente près de 150 véhicules, est un atout-clé dans l’offre de service Bunzl, mais elle lui confère aussi une responsabilité au regard de la pollution atmosphérique.

Le renouvellement des véhicules de fonction et la conversion de la flotte vers des motorisations plus vertes ont d’ores et déjà commencé avec l’arrivée des premières unités fonctionnant au gaz naturel et le choix de véhicules électriques ou hybrides. Ce qui laisse présager une empreinte carbone très réduite d’ici à trois années.

PLG a fait le choix du BioGNV (gaz naturel issu de la méthanisation de déchets organiques), qui donne de très bons résultats d’un point de vue écologique (quasiment aucune particule fine, un bilan carbone quasi-neutre) et de l’autonomie, et qui a l’avantage d’être produit localement.

Triporteur
Un triporteur dans les rues de Rennes.

En centre-ville 

Bunzl France s’intéresse également à la problématique de la livraison en centre-ville, dont les exigences vont augmenter ces prochaines années, à la fois sur des critères de rapidité, de souplesse, mais aussi de qualité environnementale. 

On assiste depuis quelques années à une révolution de la logistique « du dernier kilomètre » avec l’arrivée de nouveaux acteurs innovants, proposant des avancées en matière de digitalisation, de traçabilité et d’écologie.

Depuis la rentrée 2020, PLG a ainsi ouvert un service de livraison entièrement vert, en partenariat avec les Triporteurs de L’Ouest.

Bien entendu, cela n’occulte pas la réalité que la majorité des marchandises distribuées par Bunzl France transitent par des compagnies de messagerie classiques (freight routier). 

Aujourd’hui, les filiales Bunzl ont fait le choix d’unir leurs forces et de se coordonner pour imposer un cahier des charges ambitieux, privilégiant les transporteurs engagés dans une transition écologique de leur flotte et leur demandant une traçabilité carbone précise. 

A terme, une comptabilité analytique carbone permettra d’accompagner les clients dans un processus de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Sélectionner des produits plus neutres pour la planète

Un grand nombre de produits distribués par les filiales Bunzl relèvent d’industries particulièrement gourmandes en énergie (pâte à papier) ou dont les procédés de fabrication sont eux-mêmes générateurs de gaz à effet de serre (chimie et pétrochimie…). 

En tant que distributeur de premier plan en France et dans le monde, le groupe Bunzl a le poids nécessaire pour faire évoluer les fabricants vers des modes de fabrication plus vertueux. Le critère environnemental, notamment la consommation des ressources naturelles et l’utilisation d’énergie fossile, fait aujourd’hui partie intégrante du cahier des charges soumis aux fabricants et conditionnent le référencement de leurs produits au sein des offres.


En ce moment