Bunzl France affiche son bilan carbone 2021

08/09/2022 - Développement durable

Dans le prolongement des résultats annoncés par Bunzl plc dans son dernier rapport annuel, Bunzl France affiche sa performance en matière d’émissions de gaz à effet de serre (GES) pour l’année écoulée.

Une intensité carbone en baisse de 21% sur 2 ans

Nous rappelons que l’indicateur suivi est celui de “l’intensité carbone” de nos activités, obtenu en divisant le poids du CO2 émis par le chiffre d’affaires sur la même période. En raison du calendrier particulier de notre comptabilité carbone, le résultat de l’année N correspond exactement au dernier trimestre de l’année N-1 et aux 3 premiers trimestres de l’année N.

Trajectoire carbone Bunzl France

Le Groupe Bunzl utilise la méthode des “scopes 1, 2 & 3”. Cette méthode, largement reconnue au niveau mondial (GHG Protocol, ISO 14064…), classe les émissions de GES en 3 grandes catégories :

  • Scope 1 : les émissions directes, comprenant notamment l’utilisation de carburants (flotte interne) et combustibles (chauffage…).
  • Scope 2 : les émissions indirectes liées à l’énergie, correspondant essentiellement à l’utilisation d’électricité.
  • Scope 3 : les autres émissions indirectes, générées par les opérations d’achat et de sous-traitance (dont le transport externe) ainsi que par la production de déchets.

La trajectoire vers plus de sobriété énergétique semble bien tracée, avec une réduction de l’intensité carbone de -3% par rapport à 2020, et surtout de -21% sur 2 ans. Si l’on de met de côté l’année 2020, plutôt atypique (crise sanitaire), les résultats sont plus significatifs encore : en volume, les émissions de carbone ont baissé de -14% par rapport à 2019, alors que le chiffre d’affaires progressait de +8% sur la même période.

Les priorités des prochains mois

Afin de poursuivre l’effort et rester sur la trajectoire de réduction des émissions formulée par le groupe (neutralité carbone à horizon 2050), la priorité a été donnée aux actions suivantes en 2022 et 2023 :

  • La transformation de nos flottes commerciales : il a été décidé de renouveler nos véhicules commerciaux en privilégiant des motorisations hybrides.
  • Plus aucun projet de nouveau site logistique sans équipement des toits en panneaux solaires : l’objectif est que nos nouvelles plateformes soient neutres sur le plan énergétique.
  • Traitement des déchets : ce poste, particulièrement lourd dans notre bilan carbone (inclus dans le Scope 3), peut être sensiblement réduit en rationalisant et consolidant la collecte des différents flux (carton, plastiques, métaux…) et en garantissant leur revalorisation. A cette fin, un appel d’offres a été mené à l’échelle du groupe, dont les premiers déploiements interviennent en cette rentrée 2022.

Cela s’ajoute aux actions déjà mises en œuvre dans les différentes filiales et qui seront poursuivies : programmes d’écoconduite destinés à nos chauffeurs-livreurs, équipement LED des dernières plateformes encore non-pourvues, référencement des transporteurs “green” et /ou augmentation des volumes qui leur sont confiés…


En ce moment