Certification ISO 45001, où en est-on ?

20/12/2021 - Qualité & Sécurité

La méthodologie ISO 45001 place les préoccupations en matière de sécurité et de santé au travail au cœur de la stratégie d’entreprise. Elle s’invite donc à chaque étape du processus managérial, notamment à travers des réunions de partage d’information, quel que soit leur domaine d’application. L’objectif est d’anticiper les obstacles éventuels, d’identifier les risques, d’analyser les solutions possibles puis de mesurer leur performance.

PLG et Bunzl Safety à l’initiative

BUNZL- 566
Bunzl-illus_Plan de travail 1 copie 19

Nous prévoyons de certifier ISO 45001 les premières structures PLG et Bunzl Safety (France SECURITÉ, PRORISK, LIGNE T, GME) dès la rentrée 2022. A cette fin, un pré-audit sera mené sur certains sites dès mars 2022. Déjà certifiées ISO 9001, ces 2 structures sont en effet rompues à la méthode d’amélioration continue évoquée ci-dessus, encore appelée méthode « PDCA » pour « Planifier, Développer, Contrôler, Ajuster ».

Pour HEDIS, COMPTOIR DE BRETAGNE et COMATEC, la certification devrait être menée en 2023. Ces dernières filiales profiteront du retour d’expérience de PLG et Bunzl Safety et disposeront d’un peu plus de temps pour se convertir à la méthode PDCA. 

La méthodologie ISO 45001 en pratique

A Bunzl team in a warehouse

Voir la sécurité autrement fait partie intégrante de la démarche ISO 45001.

A ce titre, l’amélioration continue de la performance s’exprime à travers l’analyse des « presqu’accidents », l’observation et la détection des situations dangereuses (méthode « STOP » pour « Sécurité au Travail par l’Observation Préventive »), ou encore les causeries réalisées au sein des services.

Ces techniques ont fait l’objet d’un vaste programme de formation des managers, sur l’ensemble du territoire. 

Le partage d’expérience et le travail collaboratif sont également au centre de la démarche. A cette fin, il a semblé important aux yeux de Bunzl France d’initier des groupes de travail dédiés à « la reconnaissance des métiers logistiques ».

Cela revient à reconnaître le rôle moteur de la fonction logistique dans l’identification et la mise en œuvre des solutions, sous réserve que lui soient accordés l’écoute et les moyens nécessaires. 


En ce moment